Qui n'a pas entendu parlé de Compostelle, personne ! Une grande majorité répondront que c'est un périnage, mais au faite c'est où Compostelle ? J'ai croisé l'un des  chemins de Compostelle en Août 2012 durant mon raide entre Genève  et Hendaye.

A mon retour, j'ai commencé à me documenter et il en ai ressorti que cela devenait un très beau projet de transition lorsque je serai en retraite. Aujourd'hui s'y suis... le départ est immiment  et je vais afin foulée ses pas  pas millénaire . 

Je vous invite dès maintenant à me suivre  sur mon blog dédié à ce projet:  La Via Podiensis 

 

 

 

Nov.2014

Ma décision est prise, je partirai sur la via Podiensis en 2017 afin de  répondre à un appel  indéfinissable. pourquoi St Jacques ?  Faire le chemin c'est comme le chantait si bien Jean Ferrant au sujet de sa montagne: Marcher à en perdre la raison, marcher sur cet marche au long court jusqu'au Cap Finistère en Corogne.

 

Compostelle c'est  rompre avec son quoditien, son confort et ses  habitudes, pour une période suffisamment longue  pour avoir le temps à la réflexion, à la méditation surtout à l'horizon de sa retraite, n'est-ce pas le moment d'OSEZ  et préparer  cette nouvelle tranche de vie qui s'ouvre à moi.

 

Compostelle est plus qu'un but, c'est une invitation à prendre  le chemin,  Alors la via Podiensis au Départ du Puy en Velay s'impose en tant que Rhônalpin. Elle est la plus connue et reconnue itinéraire culturel Européen en 1987. La plus fréquentée des 4 voies jacquaire, et sans dénigrer les autres, celle-ci est la plus riche par son patrimoine architectural et religieux.